flying puy de dome

Renseignements : François    06 79 46 28 54  -    contact@flying-puydedome.fr

Controle du tangage au décollage

Le « travail » sur le contrôle du tangage (mouvement d'avant en arrière) par différentes conditions permet au pilote de se lancer ensuite pour un vol serein et donc plus performant, aussi bien en termes de plaisir que d’exploitation des conditions aérologiques.
Le parapente étant un des rares aéronefs disposant d'une stabilité pendulaire, il est important d'être capable de bien gérer le tangage, notamment lors du décollage. Pour faire simple, l'idée est d'être capable d'avoir son aile bien stable, alignée, au-dessus de la tête et d'acquérir la bonne vitesse pour s'envoler.
Si le parapente ne cabre pas ou ne pique pas juste aprés l'envol, c'est que le pilote a bien fait son job sauf paramètres aérologiques (revoir dans ce cas ses sommes vectorielles vent relatif et rafales de vent ;-) ; niveau perf ++.

Decollage en parapente et controle du tangage

Ps : Cliquer sur l'image pour l'agrandir. Sur cette photo montage le pilote retient avec efficacité la voile afin de ne pas se faire dépasser...Regarder le bord de fuite qui indique le freinage appliqué et voir agrandissement photo çi dessous.

Ce contrôle du tangage au décollage dépend de plusieurs facteurs :

  • Inclinaison de la pente d'envol : on ne monte pas de la même manière sa voile selon qu’elle doive parcourir 90° ou par exemple 40°….
  • Force du vent : un vent soutenu peut créer un effet « boomerang » la voile est « bloquée » derrière le pilote puis monte très rapidement, au risque de le dépasser ensuite.
  • Caractéristique de la voile : certains parapentes peuvent avoir un point dur à la montée...
  • Impulsion au départ : bien doser son impulsion, éventuellement faire quelques pas en arrière si besoin est un savoir faire à acquérir...
  • Préparation du parapente : différentes techniques de préparations de votre aile au sol permettent de vous adapter aux conditions d’envol et donc de mieux maîtriser le tangage lors de la course de décollage.
  • Manière et moment où le pilote lâche les élévateurs avant influent aussi sur le tangage au décollage.
  • Etc...etc...

Autant d'éléments que nos élèves apprennent à gérer lors de nos stages initiations ou perfectionnements. Aussi bien lors des séances de pentes écoles, que lors des grands vols mais aussi en cours théoriques ou éventuel débriefing vidéo après les séances de cours.

freinage controle decollage parapente

Le pilote baisse les mains au plus bas (effet sur le bod de fuite) afin d'empecher la voile de le dépasser, puis releve les commandes tout en synchronisant sa course afin que la voile ne fasse pas de mouvement de tangage ; ce que demontre les images suivantes sur le montage photo en début de page. Bravo pour ce controle!


Mots-clés: Parapente, Puy de Dôme, Cours parapente

Vous allez voler en parapente !
Vous ne regarderez plus le ciel comme avant !